Bêtes de scène

Samedi soir à Oron, Euphonia s’est fait plaisir et a fait plaisir !

dsc_1727

Dans une salle comble, nous avons pu décliné notre show préparé et conduit avec une main de fer dans un gant de velours par notre directrice Véronique.

Jean-Paul nous a démontré qu’il était possible d’être un excellent musicien tout en étant une bête de scène ….et un charmeur avec la belle Myriam 😉

dsc_1732

A entendre les applaudissements, le public était ravi ! Le spectacle basé sur des musiques des années 30 a conquis l’assemblée qui a apprécié l’élégance et musicalité de 31 solistes, tous mis en avant les un(e)s après les autres !

dsc_1798

Les cuivres n’étaient pas les seuls à la fête, nos valeureux percussionnistes ont démontré rythmes et musicalité !

dsc_1788

Le jury nous a finalement classé premier devant le Divertin et le Brass Band Fribourg B. Le prix du soliste est revenu à notre trombone basse Thomas. Sacré début, Véronique !

(merci à Oron2016 pour l’organisation sans faille et les belles photos)

Concerts printaniers

Ce printemps, Euphonia vous propose deux concerts avec sa nouvelle directrice Véronique Gyger-Pitteloud. Venez nombreux  écouter un tout nouveau programme !

Concours de show

Giron des musiques de la Veveyse, Oron-La-Ville
Concours de show avec le Brass Band Fribourg B, Divert’in Brass
Salle de gym, entrée libre
Samedi 21 mai 2016 à 20h30

Charity-Event

Soirée caritative Alzheimer, Corpataux
Samedi 4 juin 2016 à 18h00
Ouvert au public : inscription

Directrice associée

Euphonia a l’immense plaisir d’annoncer la récente nomination de Véronique Gyger-Pitteloud comme directrice associée de l’ensemble.

IMG_0009

Véronique fait partie des icônes du brass band en Suisse. C’était la première jeune femme a prendre la chaise de cornet principal dans un des meilleurs brass bands de l’époque (BBO), et cela pendant 10 ans !

 

Aujourd’hui c’est une nouvelle aventure que nous sommes ravis de partager avec elle et Michael Bach.

Vita Aeterna Variations

Variations and Fugue on an Original Theme (Vita Aeterna Variations), Op. 62 no.2

1306130474_alexander_comitas

L’ouverture au programme cette année est particulière, pour plusieurs raisons. C’est la première pièce pour brass band composée par Alexander Comitas ! C’était une commande pour la pièce imposée en catégorie excellence du championnat d’Europe (EBBC) en 2012 à Rotterdam. C’est la pièce de concours préférée d’un bon nombre de musiciens dans le monde. Cette ouverture mélange une forme très classique (thème et variations, fugue finale) avec des passages contemporains (accords dissonants, effets, percussions). Comitas a très bien compris les possibilités d’un brass band et les exploite à merveille : c’est varié, chargé de multiples émotions. Et pourtant son ouverture sort du style brass band. En fait existe-t-il un style brass band ?

Son évocation de la vie éternelle est une réelle joie à jouer et j’en suis sûr à écouter ! Venez nombreux à nos concerts annuels. Le programme est très varié et spectaculaire et ravira j’en suis persuadé tous les gouts !

Ci-dessous en quelques mots la description de la pièce.

Introduction and Theme
Tentative beginning of life – Début de vie hésitant

Variation I – Adagio
Full of vital energy – Le plein d’énergie vitale

Variation II – Allegro energico
Evil seeks to seduce and gradually succeeds – Le mal cherche à séduire et réussit progressivement

Variation III – Tempo di valse in modo subdolo
Fate strikes – Le destin frappe

Variation IV – Largo
Despair – Désespoir

Variation V – Adagio
Redemption – Rédemption

Variation VI – Tempo di Marcia
Gradual return of life power – Retour progressif de la force de la vie

Finale: Fugue and Apotheosis – Allegro vivace
Boisterous, overflowing with vitality and delight in the beauty of life – Bruyant, débordant de vitalité et de plaisir dans la beauté de la vie

Directeur musical associé

Euphonia met au concours le poste de Directeur Musical Associé, en collaboration avec notre directeur Michael Bach (concerts et répétitions).

Nous répétons le mercredi soir à Broc.

Délai de postulation : 25 janvier 2016.

Informations et envoi des dossiers : Ensemble de Cuivres Euphonia, p.a. Claude-Alain Bard, Impasse de la Caudra 108, 1678 Siviriez – 079 597 41 72 – cabard@bluewin.ch

Moments d’émotions

Sentiments mélangés hier soir à 23h00. Euphonia est 4ème, déception. Cela fait maintenant la 5e participation de suite sans cette sensation particulière de la victoire. On le sait, pour gagner il faut aligner trois planètes : une bonne préparation, une excellente prestation sur scène et un jury consentant.

image(photo 4barsrest.com)

Notre préparation s’est passée comme du papier à musique, nous sommes vite rentré dans ce Swiss Colors tellement Bertrand Moren, mais finalement attachant et intéressant. Moins difficile que les pièces habituelles, nous nous sommes efforcés de gommer les erreurs et d’avoir des versions limpides.

Euphonia n’a jamais été aussi en forme : tous les registres sont au top, une bonne puissance, un son d’ensemble cohérent, des excellents solistes et un chef qui nous permet d’exprimer une large palette d’émotions en musique.

Vendredi soir, nous tirons la première place dans l’ordre de passage. Tout le monde sait que c’est une difficulté supplémentaire pour gagner : il faut jouer significativement mieux que tous les autres pour espérer la victoire. Nous sommes prêts et motivés.

Samedi matin, après une préparation dans la cave d’un restaurant italien de la Ville de Montreux, en salle d’échauffement avant d’entrer sur scène : on chante un choral à pleine voix, frissons. Michael nous coach comme un entraineur de hockey, adrénaline.

Sur scène, d’abord l’hymne national. La meilleure version pour tous les musiciens ! Les instruments sont chauds, les musiciens sont chargés à bloc, le chef a des éclairs dans les yeux.

Michael-Bach
(photo 4barsrest.com)

La pièce commence avec 3 cadences à l’euphonium, en chaussettes pour éviter de faire du bruit dans ses déplacements, magie. Le soprano termine l’introduction avec une 4e cadence, confiance. Le chef sourit à plusieurs musiciens, nous sommes tous connectés, fébriles.

Nous jouons notre meilleure version et terminons avec les applaudissements nourris et sifflets de l’auditorium Stravinski à moitié plein. Michael nous gratifie d’un cri de guerre. Nous avons tout donné et sommes vraiment heureux de notre performance. En sortant nos amis et supporters nous félicitent, nous serrent dans les bras. Émotions fortes.

Treize heures après le couperet tombe ; le jury a préféré trois autres ensembles. Nous sommes déçus mais ce mauvais souvenir s’estompe déjà au profit des vibrants moments d’émotions de la préparation et de notre prestation sur scène.

Merci Michael, merci mes ami(e)s musicien(ne)s, merci à celles et ceux qui sont venus nous écouter et qui nous soutiennent.

PS : spéciale dédicace à Jean-Paul Pugin qui a dignement fêté sa 25e participation au Concours.